COMPRENDRE LA DÉPRESSION POUR LUTTER CONTRE

LA DÉFINITION DE LA « DÉPRESSION » SELON UNE CONSEILLÈRE INTUITIVE LENTREPRENANTE.COM

La dépression n’est pas une maladie. C’est un mal au départ, qui devient sur la durée une maladie. Autrement dit, nous sommes tous dépressifs puisque nous avons tous des traumatismes, des peurs et des moments de baisse de moral souvent générés par nos parts d’ombres. Cependant, nous préférons appeler cela « déprime » pour ne pas être confondu à des cas psychiatriques. Une déprime dure un après-midi au trop une journée. Lorsque cela va au-delà d’une journée, on a « le mal dépressif » que nous pouvons vite soigner en boostant le mental avec des conseils d’amis autour d’un café, un petit dépaysement, un shopping, ou un travail sur soi pour une remise à niveau. Cela devient une maladie dès l’instant où nous installons ce mal dans notre vie et sur la durée ; se laissant dominer par nos parts d’ombres qui remontent à la surface pour nous empêcher de sortir la tête de l’eau. Pour surmonter ce mal dépressif, certains consomment des addictions. C’est d’ailleurs dans la grande majorité, ces ingrédients qui empirent l’état et nous rendent officiellement malade. Ce qui perturbe les relations que l’on a avec nous-même et les autres. C’est un peu comme si nous étions noyés par nos propres démons et que le seul moyen d’en sortir, c’est d’accepter de les combattre. Ce qui suppose, qu’il faut se faire la guerre à soi-même et s’appuyer sur sa force mentale pour avoir du recul sur soi. Dans la plupart des cas pour ne pas se faire de mal, il faut une aide extérieure pour nous rappeler tout notre potentiel et notre valeur que nous gâchons. Dans les pires cas, des médicaments sont administrés pour nous empêcher de commettre l’irréparable et apaiser le mental. Malheureusement, ils font souvent tout le contraire : ils nous installent dans la maladie et la dépendance. 

POUR COMPRENDRE LA DÉPRESSION, IL FAUT DÉJÀ CONNAÎTRE NOTRE CORPS ET SA COMPLEXITÉ. ENVISAGEZ QU’IL EXISTE DEUX CORPS :

– le corps physique – celui qui se compose de chair et d’os. Celui que nous chérissons et modifions par la chirurgie esthétique pour paraître. On peut aussi l’appeler l’enveloppe de nutrition.

– le corps énergétique – celui que seuls ceux qui découvrent leurs facultés intuitives peuvent voir, sentir, recevoir, entendre et toucher et que peu conscientise, par ignorance. Or, il a une valeur inestimable que nous n’exploitons pas et détruisons.

Contrairement à ce que nous croyons, le corps physique à un rôle bien spécifique. Il est un véhicule qui transporte le corps énergétique, pour lui donner une apparence que nous pouvons tous voir. Le corps énergétique est la mémoire du corps physique, comme la boite noire est la mémoire d’un avion. Il alimente tout notre corps physique, lui permettant de se maintenir en vie. Il confère également au corps physique la capacité d’effectuer des mouvements, aux organes de fonctionner, à la peau de rester jeune, aux cellules de se régénérer, aux cheveux de pousser. Pour faire court, si le corps énergétique meurt, notre corps physique meurt aussi. « D’où l’expression : « Il a rendu l’âme », pour ne pas dire, son corps énergétique s’en est allé.

En conséquence, lorsque ces deux corps (physique et énergétique) ne font pas un, et que leurs points de liaison sont mal reliés, une crise existentielle se déclenche. Parce que les deux doivent fonctionner ensemble et en même temps, pour que nous puissions être alignés et équilibrés. Un petit traumatisme ou une peur mal ou non traité, suffit à créer le déséquilibre. Nous pouvons donc, changer d’état et baisser en vibration très facilement et en quelques minutes. C’est pourquoi il est complexe de maintenir un équilibre constant, puisque nous sommes en permanence en interaction et pas toujours avec des personnes saines d’esprit ou des lieux aux bonnes vibrations. C’est une des raisons qui incitent certains à pratiquer la méditation, le yoga ou les séances de pleine conscience. C’est pour permettre aux deux corps, de rester alignés et ancrés pour ne pas perdre l’équilibre.

LE FONCTIONNEMENT DU CORPS D’UNE PERSONNE VICTIME DE DÉPRESSION DÉCRIT PAR UNE CONSEILLÈRE INTUITIVE LENTREPRENANTE.COM

Ce qui baisse la pression d’un corps dépressif, c’est un défaut de circulation énergétique qui fait que ce dernier se sent fatigué, ralenti et émotionnellement éprouvé pour ne pas dire bipolaire. Voici comment le corps d’une personne sujette à la dépression fonctionne : 

Croquis Lentreprenante.com

Dans la première image, l’énergie circule avec fluidité dans tout le corps. Dans la seconde, quelques traumatismes ou peurs ont formé des nœuds énergétiques qui perturbent la circulation. L’énergie peut encore circuler, mais elle n’alimentera pas rapidement tout le corps. Si on s’y prend tôt pour traiter les nœuds (traumatismes ou les peurs) la circulation peut redevenir fluide et le sujet sera plus apaisé. Dans la troisième image, la circulation commence à être très perturbée. Les nœuds sont nombreux et n’offrent aucune possibilité à l’énergie de circuler dans tout le corps. Le seul moyen pour l’énergie de tenter de se frayer un chemin, c’est en se heurtant à un nœud (qui correspond à une peur ou un traumatisme). Ce qui provoque une crise correspondant au traumatisme, chez le sujet. Si l’énergie se heurte à plusieurs nœuds simultanément, ce qui va se produire c’est : une crise d’angoisse et une excitation énergétique qui donnera l’impression au sujet dépressif que sa vie n’a plus de sens, car tous ces traumatismes et peurs sont stimulé.e.s à même temps comme lorsque l’on mélange des ingrédients dans un mixeur. Il va donc ressasser plusieurs traumatismes et peurs différentes en même temps, sans parvenir à trouver une porte de sortie puisqu’il y en a aucune énergétiquement.

COMMENT LUTTER CONTRE LA DÉPRESSION OU LA TRAITER D’APRÈS UNE CONSEILLÈRE INTUITIVE LENTREPRENANTE.COM

Vous pouvez me solliciter en rendez-vous pour des conseils personnalisés.