Close
Type at least 1 character to search
Back to top

Comprendre la dépression pour lutter contre

Le mot « dépression » selon une conseillère intuitive Lentreprenante.com

De – pression : comme la décomposition de son nom le présente, c’est une baisse de la pression. Ce qui suppose que si l’on augmente la pression de l’énergie chez un sujet « dépressif », tout redémarre. Un peu comme nous faisons avec la roue d’une voiture qui a besoin d’être regonflée en air, pour récupérer sa forme. Mais ce n’est pas aussi simple, sinon toutes les personnes sujettes à une dépression à laquelle je rajouterais « chronique » lorsqu’elle s’installe, guériraient en une séance chez le psychologue. Il y a d’autres paramètres liés à nos expériences et au fonctionnement de notre corps, qui invitent cette dépression. De même, le mot a une charge émotionnelle et dès l’instant où nous disons à une personne qu’elle est dépressive, nous amplifions sa maladie. Il faut donc, que nous fassions attention à notre vocabulaire et à la considération que nous accordons à une personne victime de dépression. 

La définition de la « dépression » selon une conseillère intuitive Lentreprenante.com

La dépression n’est pas une maladie. C’est un mal au départ, qui devient sur la durée une maladie. Autrement dit, nous sommes tous dépressifs puisque nous avons tous des traumatismes, des peurs et des moments de baisse de moral souvent générés par nos parts d’ombres. Cependant, nous préférons appeler cela « déprime » pour ne pas être confondu à des cas psychiatriques. Une déprime dure un après-midi au trop une journée. Lorsque cela va au-delà d’une journée, on a « le mal dépressif » que nous pouvons vite soigner en boostant le mental avec des conseils d’amis autour d’un café, un petit dépaysement, un shopping, ou un travail sur soi pour une remise à niveau. Cela devient une maladie dès l’instant où nous installons ce mal dans notre vie et sur la durée ; se laissant dominer par nos parts d’ombres qui remontent à la surface pour nous empêcher de sortir la tête de l’eau. Pour surmonter ce mal dépressif, certains consomment des addictions. C’est d’ailleurs dans la grande majorité, ces ingrédients qui empirent l’état et nous rendent officiellement malade. Ce qui perturbe les relations que l’on a avec nous-même et les autres. C’est un peu comme si nous étions noyés par nos propres démons et que le seul moyen d’en sortir, c’est d’accepter de les combattre. Ce qui suppose, qu’il faut se faire la guerre à soi-même et s’appuyer sur sa force mentale pour avoir du recul sur soi. Dans la plupart des cas pour ne pas se faire de mal, il faut une aide extérieure pour nous rappeler tout notre potentiel et notre valeur que nous gâchons. Dans les pires cas, des médicaments sont administrés pour nous empêcher de commettre l’irréparable et apaiser le mental. Malheureusement, ils font souvent tout le contraire : ils nous installent dans la maladie et la dépendance. 

Le fonctionnement du corps d’une personne victime de dépression décrit par une conseillère intuitive Lentreprenante.com

Ce qui baisse la pression d’un corps dépressif, c’est un défaut de circulation énergétique qui fait que ce dernier se sent fatigué, ralenti et émotionnellement éprouvé pour ne pas dire bipolaire. Voici comment le corps d’une personne sujette à la dépression fonctionne : 

Dans la première image, l’énergie circule avec fluidité dans tout le corps. Dans la seconde, quelques traumatismes ou peurs ont formé des nœuds énergétiques qui perturbent la circulation. L’énergie peut encore circuler, mais elle n’alimentera pas rapidement tout le corps. Si on s’y prend tôt pour traiter les nœuds (traumatismes ou les peurs) la circulation peut redevenir fluide et le sujet sera plus apaisé. Dans la troisième image, la circulation commence à être très perturbée. Les nœuds sont nombreux et n’offrent aucune possibilité à l’énergie de circuler dans tout le corps. Le seul moyen pour l’énergie de tenter de se frayer un chemin, c’est en se heurtant à un nœud (qui correspond à une peur ou un traumatisme. Ce qui provoque une crise correspondant au traumatisme, chez le sujet. Si l’énergie se heurte à plusieurs nœuds simultanément, ce qui va se produire c’est : une crise d’angoisse et une excitation énergétique qui donnera l’impression au sujet dépressif que sa vie n’a plus de sens, car tous ces traumatismes et peurs sont stimulé.e.s à même temps comme lorsque l’on mélange des ingrédients dans un mixeur. Il va donc ressasser plusieurs traumatismes et peurs différentes en même temps, sans parvenir à trouver une porte de sortie puisqu’il y en a aucune énergétiquement.

Comment lutter contre la dépression ou la traiter d’après une conseillère intuitive Lentreprenante.com
 Lutter :

Ne pas condamner le sujet dépressif par le mot « dépression ». Le mot a une charge émotionnelle qui amplifie la maladie. Considérer la dépression comme un mal passager, dont on peut en sortir en y mettant de la volonté et de l’action. Cela permet d’encourager une pensée optimiste pour en sortir.

– Traiter les traumatismes ou les peurs dès leur apparition. Il nous arrive souvent de vivre des situations difficiles, mais nous nous voilons la face en se disant : « c’était juste un petit passage difficile ». En réalité, ce que nous ignorons c’est que le traumatisme reste gravé sur le corps énergétique et créé un petit nœud invisible, qui avec le temps va se matérialiser en créant une maladie physique.

– Élever son taux vibratoire énergétique, en choisissant un entourage relationnel sain qui encourage des pensées positives et l’envie d’aller de l’avant. Cela va permettre d’élever les vibrations énergétiques et d’attirer tout ce qui peut aider à avoir une perception meilleure de la vie et des expériences que ne nous vivons. 

– Cultivez l’harmonie et l’équilibre en consommant ou en fabricant les richesses matérielles, sans créer trop d’attache et d’y voir en elle une sécurité. Si nous cultivons toute notre attention et construisons notre sécurité uniquement sur l’aspect matériel, la vie se chargera de nous tester en nous enlevant tout ou une partie par des expériences négatives. L’objectif sera de nous faire prendre conscience, que ceux sur quoi nous reposons notre sécurité n’est pas solide et fiable, mais aussi que notre équilibre intérieur est fragile.

– Nourrir les besoins en énergie pour reprendre le dessus. En plus des soins énergétiques, certaines personnes stoppent les apports en viande et préfèrent consommer juste des légumes et des fruits pour les raisons suivantes : une plante en fonction de son origine a des apports plus naturels en énergie (sauf quand nous humain décidons de les modifier ou les polluer avec des produits chimiques). Tandis que la viande, vient d’un animal qui lui aussi consomme comme nous un peu de tout, y compris des produits chimiques ; sans oublier qu’il est également soumis à du stress, des peurs et à un rythme de vie proche de celui de l’homme… ce qui font que son apport en énergie n’est pas de meilleure qualité. 

Traiter :


– Faire appel à la fois aux soignants du corps physique et du corps énergétique. De même qu’il existe des médecins ou des psychologues pour réaliser des soins sur le corps physique, il existe aussi des soignants pour nettoyer nos énergies. On les appelle des guérisseurs, magnétiseurs, ou énergéticiens. 


– Faire des soins énergétiques avec des soignants énergéticiens et magnétiseurs. Ils vont nettoyer les énergies, pour défaire des nœuds qui perturbent la circulation des énergies et provoquent des blocages et une dépression.

– Limiter l’ingestion de médicaments. Lorsque nous ingérons trop de médicament et sur la durée, nous ôtons à notre énergie sa capacité d’autoguérison et nous perturbons son fonctionnement. C’est d’ailleurs souvent une des raisons pour laquelle, les sujets dépressifs sont lents dans leurs gestes et réactions, vieillis, fanés avec dans la majorité des cas, un regard figé lorsqu’ils marchent. Puisque l’énergie est en mauvaise santé.

Profitez aussi de nos conseils personnalisés

Written by

Bonjour, je suis Ines Ngono, fondatrice du concept Lentreprenante.com, consultante stratégie de marque, conseillère intuitive et créatrice mode. Je conseille et je coache l'entrepreneur d'une petite marque et d'une petite entreprise. Pour découvrir mon parcours et mon histoire, rendez-vous à la page "à propos" du site.

contact@ineskacreations.com

choose language